Mais si, Merci Amis

 

Venus en masse chez un Christian souverain,
Nous, petits hommes verts, arrivons en pèlerins.
Parmi sauge sauvage et lavande,
Pour des kilomètres en routes de légende.

Nous venons découvrir la vallée du Jabron,
Où, à de belles envolées nous « à Sisterons »,
Et où malgré l'effort, rien nous ne « Séderon »,
Ni de la fourchette, ni du biberon.

Ici pas de voiture, peu de circulation,
Et pourtant, on y fait sauter des « bouchons »,
Pour une savoureuse daube de sanglier,
Venir nos ventres faire jubiler.

Les hôtes avaient tout prévu ici,
Avec un joli petit voyage en Russie,
D'où nos bleus riches et survoltés,
Allaient occire une équipe « des argentés 
                       Mais si, Messi, Merci aussi !

Et si on est encore capable de pédaler,
Surtout de boire et bien sur de bien gameler,
Alors chers amis, « à l'an que ven », si j'ose,
Oubliant pour un temps, nos dures arthroses.

                                                            JMT

Imprimer